• le syndrome de sevrage aux benzodiazépines

    Après des prescriptions à long terme (et plus rarement à court terme) : 20% n'ont pas ou peu de symptomes de sevrage, 12% à 15% sont victimes d'un syndrome prolongé de sevrage pouvant durer jusque 10 ans parfois. Pour les autres victimes le sevrage peut se passer en minimisant les symptôme aux maximum par un sevrage très lent, cependant en France aucun médecin ni aucun établisssement n'applique cette technique pourtant simple préconisé par les docteurs Ashton, Peart et Breggin.
     

    LE SYNDROME PROLONGE DE SEVRAGE AUX BENZODIAZEPINES

    Une minorité de personnes sevrée des benzodiazépines semblent souffrir d'effets à long terme, appelés symptômes prolongés qui ne disparaissent pas au bout de quelques mois, voire même quelques années. On estime que peut-être entre 10 et 15 pour cent
     
    dépression sur ordonnances
    provoqué par le médecin
     
    L'état de manque provoque : insomnie chronique, sensation de brulure au cerveau, anxiété, dépression iatrogène...
     
    La phobie sociale est "une pathologie inéxistante et exagéré" pour vendre des "médicaments" et des consultations médicales qui provoquent réélement ces maladies de manière iatrogène.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :